Il s’attaque aux réseaux des entreprises via une fausse mise à jour d’Adobe Flash que l’utilisateur doit lancer manuellement.

Comme tous les ransomwares, il chiffre tout le contenu qu’il peut trouver sur les disques durs et autres partages réseau.

Pour un hypothétique déchiffrement, ce ransomware réclame 0,05 Bitcoin (environ 275 €) de rançon, ce qui peut sembler abordable, mais attention, comme nous vous l’avons déjà dit, il ne faut pas payer!

Et la manière la plus efficace de se protéger de ce genre d’attaque est de former les utilisateurs à avoir les bonnes réactions vis à vis des mails reçus et de ne pas télécharger n’importe quoi, n’importe où.

 

25/10/2017

A vos PC !